Republier
RDC Education

RDC: à Béni, les enseignants protestent contre l'insécurité

Une rue de Béni, la capitale provinciale du Nord-Kivu (image d'illustration.
© REUTERS/Samuel Mambo

Les violences se poursuivent à Béni, dans le Nord-Kivu, et, après des affrontements entre soldats congolais et présumés rebelles ougandais des ADF, lundi soir, des civils ont été pris dans une embuscade tôt ce matin. L'insécurité exaspère tous les habitants. Les élèves et écoliers de la commune de Ruwenzori à Béni qui ne vont plus à l'école en raison de l'insécurité dans leur zone, ont envahi d'autres écoles dans le reste de la ville lundi et mardi pour demander à leurs condisciples de les rejoindre dans leurs protestations. Les syndicats Synecat et Syeco qui regroupent  les enseignants des écoles catholiques et publiques du pays, ont décidé d'arrêter depuis ce matin le travail jusqu'à ce que les autorités ramènent la paix dans toute la ville. C'était au cours d'une assemblée générale hier mercredi. Pascal Tembo Muliwavyo explique pourquoi au micro de RFI.

Face à l'insécurité, nous avons décidé de ne pas nous présenter aux cours.
Pascal Tembo Muliwavyo, enseignant à Béni
12-10-2018 - Par Esdras Ndikumana

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.