Terrorisme au Burkina Faso: Barkhane en renfort

Deux Mirage de la force Barkhane ont décollé de Niamey, au Niger, pour opérer une frappe ciblée contre un groupe terroriste dans le nord du Burkina, dans la nuit du 3 au 4 octobre (illustration).
© ludovic MARIN / AFP

La force militaire française Barkhane est de plus en plus souvent sollicitée par les autorités burkinabè, confrontées à une recrudescence des attaques.

Victime d'attaques croissantes sur son sol ces derniers mois, le Burkina Faso n'hésite plus à solliciter la force française Barkhane, venue prêter main-forte à ce pays du Sahel à plusieurs reprises en quelques jours. Le 6 octobre, les militaires français sont ainsi intervenus prés de Pama dans l'est du pays.

Des tirs de semonces ont été tirés depuis des hélicoptères français, précise l'état-major français à Paris, qui souligne que Barkhane se tient prête à intervenir pour « soutenir les forces armées du Burkina face à la menace jihadiste ».

« La situation sécuritaire au Burkina Faso reste fragile, diagnostique le colonel Patrick Steiger, porte-parole de l'état-major des armées. Barkhane fait preuve, évidemment, de vigilance. A la demande des autorités du Burkina Faso, Barkane reste en mesure de fournir un appui, comme dans le secteur de Pama, à l’est, avec une patrouille de Burkinabè, appuyée par Barkhane. Il y avait un appui de différentes manières dont un appui au sol ».

« Ce sont des demandes d’appui auxquelles la France et en l’occurrence Barkhane répond favorablement, poursuit-il. L’est du pays était la cible de plusieurs attaques ces derniers mois, avec des groupes armés qui ont mené des attaques de prédation, quelques actions à l’encontre des forces de sécurité, en profitant notamment de la faible densité de population et du caractère luxuriant de la végétation. Les différentes actions - à peu près une attaque par mois depuis un an - de ces groupes  n’ont pas été revendiquées ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.