A. Mabanckou: «La Francophonie doit mettre la démocratie au cœur de son action»

Alain Mabanckou en août 2018.
 © RFI

Alain Mabanckou réagit à la désignation de la nouvelle secrétaire générale de la Francophonie, la Rwandaise Louise Mushikiwabo. L'écrivain franco-congolais est toujours aussi critique vis-à-vis de l'OIF mais espère que cette nomination placera la démocratie au cœur des actions de la Francophonie.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.