Republier
Burkina Faso

Burkina Faso: lancement des travaux d’une stèle en hommage à Thomas Sankara

Thomas Sankara en conférence de presse, le 2 septembre 1986, pendant le sommet des non-alignés à Harare.
© © AFP/Dominique Faget

Au Burkina Faso, cela fait 31 ans que le capitaine Thomas Sankara et 12 de ses camarades ont été assassinés. Pour perpétuer sa mémoire, le comité international Thomas Sankara a lancé ce lundi 15 octobre les travaux de la construction de la stèle du père de la révolution burkinabè.

La stèle haute de huit mètres sera construite sur le site même où Thomas Sankara a trouvé la mort le 15 octobre 1987. Sa construction est le premier acte de la construction du mémorial Thomas Sankara.

La stèle sera composée d'une statue géante de cinq mètres, représentant le capitaine Thomas Sankara et autour de cette statue seront également gravées celles de ses douze autres compagnons assassinés. Pour le président du comité international mémorial Thomas Sankara, le colonel major Bernard Sanou, ce 15 octobre 2018 doit être vécu comme un jour d'espoir et de renaissance.

« Nous ne noircirons pas davantage avec des propos tristes et amers. Tournons tous ensemble nos regards vers l’avenir avec confiance et sérénité. Cet espace constituera un environnement assaini et de créativité ouvert à tout homme épris de paix, de fraternité et d’amour d’où pourront être engagées des luttes pour des combats nobles et justes, présents et futurs ».

Pour maitre Benewendé Sankara, l'un des avocats de la famille Sankara, la construction de cette stèle constitue déjà une grande victoire pour le capitaine Thomas Sankara : « C’est perpétuer la mémoire du président Sankara, c’est l’immortaliser, mais c’est aussi permettre aux générations futures de pouvoir se pénétrer de l’ensemble des connaissances et de l’action politique du président Thomas Sankara. Et je pense que le lieu choisi, aussi, est un lieu plein de symbolisme ».

Cette stèle sera construite sur le site du conseil de l'entente, où dans l'après-midi du 15 octobre 1987, le capitaine Thomas Sankara et ses compagnons ont été assassinés par un commando dont le présumé chef est toujours recherché par la justice.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.