Republier
Ghana

Ghana: HRW dénonce les mauvais traitements pour les handicapés mentaux

Le palais présidentiel du Ghana, situé à Accra, la capitale.
© Flickr creative commons CC-BY-NC 2.0 S Martin

Au Ghana, les organisations des droits de l’homme dénoncent les abus contre les personnes atteintes de troubles mentaux. Selon l’organisation Human Rights Watch, ces personnes continuent d’être enfermées et enchaînées dans ce qu’on appelle des «camps de prière» et des centres de guérison traditionnels. Il y a un an, le gouvernement avait pourtant promis de faire respecter l'interdiction de cette pratique.

On a visité un centre et on a trouvé 140 personnes détenues dans des pièces insalubres.
Kriti Sharma, chercheuse pour Human Rights Watch
15-10-2018 - Par Leticia Flaure Ewane Epee

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.