Réunion sur la sécurité au Burkina: empêcher les terroristes de «s'incruster»

Opération contre des jihadistes présumés au Burkina Faso, le 22 mai 2018 (illustration).
© RFI / Yaya Boudani

Au Burkina Faso, les ministres de la Défense, de la Sécurité et des Affaires étrangères du Bénin, du Togo, du Niger et du Burkina Faso se sont rencontrés en vue de trouver des solutions face à la menace terroriste. Depuis plusieurs mois, les terroristes tentent de s'installer dans l'est du Burkina Faso, dans une zone forestière commune aux quatre pays. Pour ces pays, il faut à tout prix éviter que les terroristes transforment ces forêt en leur sanctuaire, sinon c'est la sécurité de toute la sous-région qui sera menacée.

Cette rencontre avait un seul objectif: proposer des solutions pour barrer la route aux terroristes qui veulent s'établir dans la zone forestière commune aux quatre pays. «  Si on se réunit, c'est pour passer à une phase active de lutte contre le fléau, la menace qui est déjà réelle dans la zone  », nous explique Alpha Barry, ministre burkinabè des Affaires étrangères.
 
Pour le Bénin, le Burkina Faso, le Niger et le Togo, le contrôle de cette zone frontalière demeure un enjeu capital pour leur sécurité, mais aussi leurs économies, selon Sacca Lafia, le ministre béninois de l'Intérieur. «  Leur présence a des conséquences économiques graves: on veut non seulement sécuriser les populations mais aussi l'économie !  »
 
Dans les semaines à venir, des opérations conjointes pourraient se dérouler de part et d'autre des différentes frontières, car le temps presse, selon Kalla Ankourao, le chef de la diplomatie nigérienne. «  L'essentiel est de nous prémunir de ce danger et d'empêcher ces terroristes de s'inscruster et de devenir plus  difficiles à déloger... S'ils arrivent à le faire, ce sera beaucoup plus coûteux, nous le savons ! »

Apres la réunion des politiques, les spécialistes de la défense et de la sécurité se rencontreront pour la planification des différentes opérations.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.