Sénégal: manifestation pour demander la fermeture des enseignes Auchan

Le collectif «Auchan dégage» a su rassembler massivement place de l’obélisque à Dakar, au Sénégal, le 16 octobre 2018.
© RFI/Guillaume Thibault

« Auchan Dégage », c’est le nom d'un collectif mobilisé au Sénégal contre le géant de la distribution. Un an après son arrivée, le groupe français a ouvert une trentaine de magasins dans tout le pays et, en faisant jouer la concurrence, a mis à mal l'ensemble des petits commerces. Ce mardi, une manifestation pour demander la fermeture des enseignes Auchan a fortement mobilisé à Dakar.

Si la concurrence est sa loi, le secteur du commerce sait s'allier lorsqu'il se sent en danger. Et c'est une marée rouge, couleur des casquettes « Auchan dégage » distribuées, qui s'est retrouvée place de l'obélisque.

En première ligne, Leyti Sene, coordinateur du collectif : « Nous sommes super-satisfaits de la mobilisation. Tout le monde est fatigué, il faut que ces magasins ferment et dégagent du pays. Il n’y a pas de négociation  ! ».

Marché réputé de Dakar, les vendeurs de Kermel se sont fortement mobilisés. Fatou Diarra s'improvise porte-parole et évoque la pauvreté des marchands : « Tout est foutu ! Quand on achète, nous, 700 francs pour qu’Auchan vende à 400 ou 300, c'est pas normal. Nous on ne gagne rien. On est pauvres maintenant ».

Vendeurs, mais aussi agriculteurs, mareyeurs, quincailliers, cette manifestation contre Auchan a réuni tous les métiers du commerce. Pour le militant du collectif « France dégage », Guy Marius Sagna, la crainte c'est l'arrivée de nouvelles enseignes : « Auchan va prendre les bénéfices et va les rapatrier à l’extérieur. Les autres grands enseignes - on annonce Leclerc, Carrefour, etc -, qui vont venir au Sénégal, ce n’est pas eux qui vont développer le Sénégal ».

La direction du groupe est restée ce mardi injoignable. Auchan prévoit de nouvelles ouvertures de magasins partout au Sénégal.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.