En Somalie, une frappe américaine vise une cible shebab

L'armée américaine a annoncé avoir conduit une frappe contre les shebabs, dans la région d'Harardhere à plusieurs centaines de kilomètres au nord de la capitale Mogadiscio, le 12 octobre 2018.
© GOOGLE MAPS

Une soixantaine de combattants terroristes ont été tués en Somalie dans une frappe aérienne de l'aviation américaine, selon le commandement militaire américain pour l'Afrique, Africom. Le groupe shebab était visé. Les Etats-Unis soutiennent le gouvernement de Mogadiscio dans la lutte contre ce mouvement rebelle jihadiste et cette nouvelle frappe a ciblé un camp d'entraînement.

Cette frappe est la plus importante menée par Washington contre les islamistes shebabs, affiliés à al-Qaïda, en Somalie depuis celle de novembre 2017. Elle avait alors fait 100 morts parmi les combattants, selon le commandement militaire américain pour l'Afrique. L'armée américaine précise qu'il n’y a pas eu de victime civile lors de cette nouvelle opération.

Cette action américaine intervient après deux attentats suicides commis à Baidoa, dans le sud-ouest de la Somalie. Des attaques qui ont visé un restaurant et un café et fait au moins 16 victimes. Le communiqué de l'Africom ne dit rien sur la nature du lieu qui a été visé, mais des informations venant de Somalie parlent d'un camp d'entrainement des shebabs.

Ces frappes menées par des drones américains réduisent, selon l'Africom, « la capacité des shebabs à préparer des attaques, déstabilisent leur réseau d'influence et limitent leur liberté de manœuvre ». Les shebabs contrôlent des vastes zones rurales dans le sud-ouest de la Somalie.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.