Ethiopie: le marathonien médaillé olympique, Feyisa Lilesa est rentré d’exil

Le geste symbolique de l'Ethiopien Feyisa Lilesa lors du marathon des Jeux olympiques de 2016
© REUTERS/Athit Perawongmetha

Après deux ans d’exil aux Etats-Unis, Le marathonien éthiopien Feyisa Lilesa, médaillé d'argent aux Jeux olympiques de 2016 et connu pour avoir réalisé un geste de protestation anti-gouvernemental au moment de franchir la ligne d'arrivée, est rentré ce dimanche 21 octobre 2018 à Addis-Adeba, la capitale éthiopienne.

Il n’était plus revenu dans son pays depuis son geste symbolique effectué au moment de franchir en deuxième position la ligne d’arrivée du marathon des Jeux Olympiques de 2016 à Rio. Feyisa Lilesa avait croisé les poignets au-dessus de la tête, comme s'ils étaient ligotés, reprenant à son compte un geste utilisé dans les manifestations anti-gouvernementales dont l'Ethiopie était alors le théâtre. Le marathonien souhaitait protester contre la répression brutale des manifestants Oromos, la principale ethnie du pays.

Parti en exil en Arizona, aux Etats-Unis, Lilesa est donc revenu en Ethiopie, ce dimanche 21 octobre 2018, répondant ainsi favorablement à l’invitation de la Fédération éthiopienne d’athlétisme.

« Revenir à mes performances antérieures »

Lors d’une conférence de presse organisée dans un hôtel de la capitale Addis-Adeba, le sportif s’est dit « heureux d’être de retour » dans son pays qui est désormais dirigé par un Premier ministre issu de l'ethnie oromo. Depuis son arrivée au pouvoir en avril, Abiy Ahmed a pris une série de mesures visant à apaiser les tensions en Ethiopie. Il a notamment levé l'état d'urgence, libéré des prisonniers politiques et sorti le Front de Libération Oromo (OLF) de la liste des organisations terroristes. « Maintenant, les gens peuvent exprimer librement leurs opinions et condamner librement le gouvernement » a déclaré, enthousiaste, Feyisa Lilesa.

Souhaite-t-il maintenant s’engager en politique ?

« Je n'ai aucune ambition en politique, a-t-il conclu. Mon projet est de continuer à courir et de m'améliorer. Aux Etats-Unis, je n'avais pas de bonnes conditions d'entraînement. Je veux revenir à mes performances antérieures et j'ai bon espoir de réaliser de bons résultats pour mon pays et pour moi-même. »

Même s'il a dû annuler deux courses récemment pour préparer son retour, le médaillé olympique prévoit de participer au marathon de Dubaï, aux Emirats arabes unis, en janvier 2019.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.