Afrique du Sud: Ajay Gupta clame l'innocence de la fratrie

Ajay Gupta s'est confié au quotidien américain «The New Yok Times» pour clamer son innocence et celle de ses frères dans les scandales de corruption qui les frappent.
© Capture d'écran nytimes.com

Alors qu'en Afrique du Sud, la grande commission d'enquête continue son travail sur le scandale de corruption généralisé à la tête de l'Etat, les Gupta sortent de leur silence. Ajay Gupta a accordé une interview au « New York Times ». C'est l'un des trois frères indiens soupçonnés d'avoir massivement détournés des fonds publics avec l'aide de Jacob Zuma. Les Gupta refusent toute accusation et assurent qu'ils viendront témoigner un jour à Johannesburg.

« Je viendrais laver mon nom de tout soupçon », déclare au New York Times Ajay Gupta, le frère ainé de la sulfureuse famille d'hommes d'affaires indiens. Depuis Dubaï où les trois frères se sont réfugiés en février dernier, il s'insurge : « Jamais nous n'avons proposé d'accords financiers aux ministres du gouvernement. »

Révélations fortes

Mais les différents témoins disent l'inverse devant la commission en Afrique du Sud. Des révélations fortes qui ont notamment coûté son poste au ministre des Finances le mois dernier.

Ajay Gupta suivrait les auditions de façon quotidienne depuis Dubaï, mais refuse d'y participer pour le moment. « J'ai peur d'être arrêté arbitrairement » se justifie-t-il. Alors il a proposé de témoigner à distance par vidéoconférence. Une offre refusée par la commission.

Asile inutile ?

Les frères Gupta sont en effet sous le coup d'un mandat d'arrêt en Afrique du Sud. Et leur asile à Dubaï pourrait bientôt se révéler inutile. Les Emirats arabes unis ont signé un accord d'extradition avec l'Afrique du Sud le mois dernier.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.