Le président gabonais Ali Bongo hospitalisé en Arabie saoudite

Le président gabonais Ali Bongo le 11 octobre 2018 à Londres loirs d'une conférence.
© Chris Jackson / POOL / AFP

Le président du Gabon Ali Bongo Ondimba a été hospitalisé à Riyad, selon l'agence de presse officielle saoudienne. La SPA n’apporte aucune précision sur les causes de l'hospitalisation.

Silence radio à Libreville, où les autorités n'ont pour l'instant pas officiellement communiqué sur ce sujet. Selon un porte-parole de la présidence gabonaise cité par l’AFP, ce n’est « rien de grave ». Le président Bongo, qui est âgé de 59 ans, serait simplement fatigué.

L’ambassadeur du Gabon aux Etats-Unis assure que le président souffre d’« épuisement ». C’est du moins ce que rapporte une journaliste du Washington Post sur son compte Twitter.

Le président Bongo était censé participer mercredi à un forum économique à Riyad, mais n'a pas été aperçu à la Future Investment Initiative. Les organisateurs n'ont pas donné les raisons de son absence.

L'agence de presse saoudienne SPA précise toutefois que le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman a rendu visite jeudi soir à ali Bongo à l'hôpital pour s'enquérir de son état de santé.

Le président Bongo n’a pas assisté non plus, vendredi, à Ndjamena, au sommet extraordinaire de la Cemac, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.