Republier
Gabon

Gabon: des sites internet gouvernementaux bloqués par la mouvance Anonymous

Un Anonymous arborant le fameux masque à l'effigie de Guy Fawkes à Trafalgar Square, le 5 novembre 2017 (photo d'illustration).
© Niklas HALLEN / AFP

Au Gabon, des hackers de la mouvance Anonymous ont annoncé avoir lancé une massive cyber-attaque contre des sites officiels gabonais. Ils ont tout de même épargné celui de la présidence de la République et du Trésor public.

Les hackers se sont félicités d'avoir paralysé 70 sites institutionnels gabonais. L'objectif est de punir le Gabon qu'ils considèrent comme une dictature. « Attaque surprise et massive contre le gouvernement du Gabon (...) Les dictateurs auraient dû s'attendre à nous ! », jubilent les Anonymous dans un tweet. « Nous ne pardonnons pas », ricanent-ils.

La réaction du Gabon ne s'est pas fait attendre. Dans un communiqué, l'Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (ANINF) qui gère les réseaux  informatiques du pays a reconnu que 60 des 102 sites institutionnels ont été victime de la cyber-attaque lancée depuis samedi. L'ANINF a indiqué que les sites attaqués sont désormais disponibles, mais seulement à partir du Gabon. Elle se réserve le droit d'engager des poursuites judiciaires contre les auteurs de cette attaque.

Les Anonymous avaient déjà lancé une opération au Gabon en 2013. C'était pour soutenir les ONG qui luttent contre les crimes rituels.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.