Mauritanie: Mohamed Salem Ould Bechir nommé Premier ministre

Dans un bureau de vote de Nouakchott le 1er septembre 2018 (photo d'illustration).
© AHMED OULD MOHAMED OULD ELHADJ / AFP

En Mauritanie, on attend désormais la formation d’un nouveau gouvernement après la démission de l’ancien et la nomination d’un nouveau Premier ministre. Des changements attendus depuis les élections locales et législatives du mois de septembre dernier largement remportées par le parti au pouvoir l’UPR. Le nouveau Premier ministre Mohamed Salem Ould Bechir est un militant du l’Union pour la République mais non de ses instances.

Le nouveau Premier ministre mauritanien milite au sein du parti au pouvoir, l’Union pour la République, sans jamais avoir occupé de responsabilité politique dans les instances de l’UPR.

Agé de 57 ans, l’ingénieur en robotisation industrielle, formé en France, ne découvre pas l’exécutif. Il a été plusieurs fois ministre entre 2013 et 2016. Son dernier poste était le ministère stratégique du Pétrole et de l’Energie. Département qu’il a quitté pour devenir  directeur de la Snim, Société nationale industrielle et minière.

Poste qu’il a occupé jusque-là. Il a été longuement reçu par le chef de l’Etat mauritanien Mohammed Ould Abdel Aziz. « Je vais commencer mes consultations pour former le nouveau gouvernement conformément, aux instructions que j’ai reçues du président de la République », a déclaré à la presse Mohamed Salem Ould Bechir après son audience à la présidence. La présidence où va exercer en qualité de ministre d’Etat chargé de mission l’ancien Premier ministre Yahya Ould Hademine.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.