Republier
Mauritanie

La Mauritanie a un nouveau gouvernement

Vue de la ville de Nouakchott, capitale de la Mauritanie (photo d'illustration).
© Wikipédia

Un nouveau gouvernement vient d’être nommé en Mauritanie, 24 heures après la désignation d’un nouveau Premier ministre. Mais finalement, peu de changements : les ministères régaliens, Justice, Affaires étrangères et Intérieur, ne changent pas de titulaires. On note cependant une arrivée inattendue, celle du général Ghazouani, chef d’état-major général des armées qui devient ministre de la Défense nationale.

Le général Ghazouani fait partie des amis personnels du président mauritanien Ould Abdel Aziz au sein de l’armée depuis de longues années.

Tous les deux ont assuré la sécurité de l’ancien président Maaouyia Ould Sid’Ahmed Taya. Ils ont contribué à faire échouer la sanglante tentative de coup d’Etat en juin 2003. Ils ont également joué un rôle déterminant dans le renversement de Taya le 3 août 2005.

Mais aussi dans la chute du premier président civil après la transition de 2005 à 2007, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi après seulement 16 mois d’exercice laborieux. C’était le 6 août 2008.

Depuis cette date, Ghazouani était chef d’état-major général des armées. Un poste éminemment stratégique qu’il quitte aujourd’hui pour le ministère de la Défense, une fonction de moindre importance.

Cependant dans l’entourage immédiat du président Aziz on assure que le général Ghazouani conserve une place privilégiée aux côtés du chef de l’Etat.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.