Jean-Yves Le Drian assure la Centrafrique du soutien de la France

Le ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian accueilli par son homologue centrafricain Charles Armel Doubane à Bangui, le 1er novembre 2018.
© Gael GRILHOT / AFP

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a entamé une courte visite à Bangui en Centrafrique. Il n'était pas venu depuis le départ de l'opération Sangaris en octobre 2016.

« Nous sommes là dans les moments où cela ne va pas bien, et nous sommes là dans les moments où cela va bien. Et dans les moments où cela ne va pas bien il n'y avait pas beaucoup de monde. Mais j’étais là », a rappelé le ministre des Affaires étrangères français.

Nous sommes toujours là. Voici le message passé sur le terrain par Jean-Yves Le Drian. Une rencontre s'en est suivie avec le ministre des Affaires étrangères centrafricain.

Comment accélère-t-on le processus de l'initiative africaine pour la résolution de la crise ? C'est la question centrale pour le ministre français. Lancé en mars 2017 le processus prend du temps et des initiatives parallèles comme celle de la Russie à Khartoum en août dernier viennent brouiller un peu plus le contexte. « C'est une des raisons de ma venue, a-t-il souligné. Et la France est évidemment prête à apporter son soutien à partir du moment où la mise en œuvre concrète est décidée et où la France est sollicitée pour tel ou tel aspect de la mise en œuvre. J'aurai des entretiens aujourd'hui et demain à ce sujet qui est le sujet central. Toute autre considération n'a aucun sens. »

Une visite importante selon son homologue, Charles Armel Doubane. « Nous attendions cette visite pour permettre de relancer la machine qui était grippée à un moment, a expliqué le ministre des Affaires étrangères centrafricain. Aujourd'hui, quelles que soient les positions différentes, il y a une feuille de route qui a été un choix assumé de la République centrafricaine, ses autorités. Quelles sont vos attentes ? Que la France se réengage comme nombre d'Etats se réengagent aux côtés des Centrafricains et de la République centrafricaine. Et cette visite est pour nous un bon début et nous devons profiter ensemble pour construire ensemble. »

Jean-Yves Le Drian doit rencontrer le président Touadéra ce vendredi. La signature de conventions est prévue.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.