Republier
Cameroun

Cameroun: des arrestations parmi les partisans de Maurice Kamto

Maurice Kamto.
© AFP/MARCO LONGARI

Des dizaines de personnes ont de nouveau été arrêtées au Cameroun. D'abord, Joseph Olinga Ndoa, journaliste du Messager, a été passé à tabac par les forces de l'ordre après avoir été arrêté dans la nuit de samedi à dimanche alors qu'il prenait un verre avec des collègues. Le lendemain, nouvelles arrestations, des interpellations qui concernent des dizaines de partisans de Maurice Kamto.

Au total, 39 personnes ont été arrêtées, selon la direction du MRC, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun, le parti de Maurice Kamto. Trente-huit sont entre les mains de la police judiciaire et une femme se trouve à la gendarmerie de Bafoussam. Tous manifestaient dimanche 4 novembre pour protester contre la victoire du président sortant Paul Biya, qu'ils qualifient de « hold-up électoral ».

Incompréhension dans les rangs du MRC, qui indique avoir déclaré cette marche de longue date, selon Christophe Kamdem, le représentant régional du parti : « J’avais, il y a deux semaines de cela, déposé une déclaration pour une marche pacifique auprès des autorités administratives. Et jusqu’à dimanche, je n’ai pas reçu de lettre signifiant une interdiction. J’ai été surpris quand nous avons amorcé cette marche que la police, l’armée, les gardiens de prison se ruent sur les militants du MRC ».

Du côté des autorités, on affirme que cette marche avait été interdite. Les 39 personnes ont été inculpées de « trahison contre la partie ». Selon Emmanuel Simh, avocat et cadre du parti, elles pourraient être traduites devant un tribunal militaire. Elles attendent maintenant d'être déférées au parquet pour être présentées devant le procureur de la République qui décidera de leur sort.

Ces arrestations ne feraient, en tout cas, pas plier les partisans du candidat malheureux à la présidentielle du 7 octobre. Puisque de nouvelles manifestations sont prévues dans le pays ce mardi, jour de l'investiture de Paul Biya.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.