Republier
Niger

Niger: opération de l’armée dans les zones frontalières

Des militaires nigériens.
© ISSOUF SANOGO / AFP

Le Niger mène des opérations antiterroristes dans les régions frontalières de l'ouest du pays. Dans la région de Tillabéri, à la frontière avec le Mali, pour mettre fin à des incursions de terroristes. Opérations également à la frontière burkinabè pour démanteler des cellules jihadistes.

Le Niger a lancé des opérations à la frontière avec le Burkina Faso pour démanteler des cellules jihadistes. L'objectif de l'armée nigérienne, c'est de mettre fin aux activités de prosélytisme et aux attaques qui ont lieu dans la zone de Torodi.

« Du côté du Burkina, ils ont un mode d’opération qui rappelle un peu ce que font les mêmes terroristes, les mêmes bandits, au Mali. Ils font du prosélytisme et s’en prennent à certains symboles de l’Etat, notamment les écoles. Ils ont enlevé même un prêtre. Ils s’attaquent aux églises, dans cette région du Niger où il y a des églises. Nous savons qu’ils sont dans un repère que nous avons bien identifié et nous avons décidé de les attaquer. Nous sommes en pleine opération en ce moment », explique Mohamed Bazoum, le ministre de l'Intérieur du Niger.

Des attaques qui se déroulent sur le sol nigérien comme le confirme le ministre : « Il y a une forêt qui est entre le Niger et le Burkina. C’est un peu à leur repère. Ça leur sert de sanctuaire et ils sortent le soir à moto pour passer dans les villages et se livrer aux agissements que je viens de vous décrire. De mener des attaques contre les écoles en invoquant le nom de Dieu, en se faisant passer pour des islamistes qu’ils ne sont même peut-être pas. Il s’agit de bandits qui se sont reconvertis dans l’islamisme, on va dire, cet islamisme totalement de façade. »

Le ministre a également expliqué que d'autres opérations étaient également menées dans le Tillabéri, cette fois à la frontière avec le Mali, pour mettre fin à des incursions de terroristes maliens qui venaient extorquer des Nigériens.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.