Italie: une conférence à Palerme pour régler la situation en Libye

Les forces armées alliées au gouvernement reconnu se battent contre un groupe armé à Tripoli, le 22 septembre 2018.
© REUTERS/Hani Amara

Après la conférence de Paris au mois de mai, l'Italie, l'ancienne puissance coloniale en Libye, organise à son tour une conférence internationale à Palerme ce 12 novembre pour tenter de sortir le pays de la crise politique et d'engager un processus électoral l'année prochaine.

Avec notre correspondante à Palerme, Cécile Debarge

L'objectif affiché des autorités italiennes avec la conférence de Palerme de ce 12 novembre est d'en faire un rendez-vous incontournable sur la question libyenne et une étape fondamentale d'un long parcours pendant lequel l'Italie continuera à accompagner étape par étape le peuple libyen. La question a été gérée directement par la présidence du Conseil et non par le ministère des Affaires étrangères.

La conférence est cruciale pour les Italiens. Derrière la volonté de favoriser un processus de paix dans le pays se cache la question stratégique des départs de migrants depuis les côtes libyennes. La grande inconnue qui persiste reste
la présence du général Khalifa Haftar à la table des négociations.

Le chef du gouvernement d'union nationale (GNA) Fayez al-Sarraj, lui, sera présent, tout comme Aguila Saleh, le président du Parlement, et Khaled al-Mishri, chef du conseil de l'Etat de Tripoli. Les présidents français, russe et américain et la chancelière allemande, eux, ont décliné l'invitation, préférant envoyer des émissaires de politique étrangère.

Le président tunisien, plusieurs délégations de Turquie, d'Algérie, du Maroc ou encore du Qatar ainsi que Federica Mogherini pour l'Union européenne et Ghassan Salamé pour les Nations unies seront également présents.

►A (ré)écouter : Bonjour l'Europe : L'Italie mise sur la Libye pour contrôler l'afflux des réfugiés sur son sol

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.