Republier
RDC ONU

Elections en RDC: l'ONU s'alarme de la situation dans l'est du pays

Des soldats de la Monusco patrouille dans les rue de Uvira, une ville du Sud-Kivu. (Image d'illustration)
© REUTERS/Crispin Kyala

A moins de neuf jours du début de la campagne électorale en RDC, le Conseil de sécurité de l'ONU s'alarme de la situation dans l'est du pays où les groupes armés, en plus d'une lutte acharnée contre l'épidémie Ebola qui sévit dans la région, pourraient faire dérailler le processus politique. L'envoyée spéciale dans le pays, Leila Zerrougui, appelle le gouvernement congolais à créer un climat pré-électoral apaisé pour la tenue d'élections crédibles.

Le Tanganika, le Sud-Kivu et le Nord-Kivu sont les principaux foyers d'inquiétude de la représentante spéciale Leila Zerrougui qui indique que les violences en cours ont le potentiel d'empêcher le déploiement de matériel électoral et de limiter la participation des électeurs dans ces régions. Cela pourrait remettre en cause l'inclusivité du scrutin a-t-elle précisé. Elle appelle donc Kinshasa à prendre des mesures rapides pour sécuriser les élections.

Même inquiétude du côté des diplomates et en particulier de Paris qui encourage la Monusco et sa brigade d'intervention rapide à se montrer plus ambitieuse pour neutraliser les groupes armés, notamment les ADF, qui sévissent autour de Beni.

Le Conseil de sécurité a par ailleurs insisté sur la nécessité pour tous les candidats de pouvoir concourir librement et dans un climat de confiance, clé du succès du scrutin.

La Monusco se tient par ailleurs toujours prête à aider à l'organisation des élections ont souligné les diplomates. A moins de six semaines du scrutin, Kinshasa n'en a toujours pas fait la demande. En cas de violence le jour des élections ou de contestation des résultats, l'ONU veut surtout éviter que la faute ne puisse être rejetée sur la Monusco.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.