Cameroun: «le président de l'Ambazonie» restera en prison

Au Cameroun, Sisiku Ayuk Tabé, le président autoproclamé de l’Ambazonie, restera en prison.
© Alex Potemkin/Getty images

Au Cameroun, Sisiku Ayuk Tabé, le président autoproclamé de l’Etat de l’Ambazonie, restera en prison. Comme les neuf autres militants de la cause séparatiste anglophone qui ont comparu ce jeudi 15 novembre devant la cour d’appel de la région du Centre à Yaoundé, la capitale. Leur demande de libération provisoire a été rejetée par cette juridiction. Leurs avocats ont annoncé qu’ils allaient saisir la Cour suprême.

Pour la deuxième fois en l’espace de deux semaines, Sisiku Ayuk Tabé, le leader séparatiste anglophone et président auto-proclamé de l'Ambazonie, et neuf de ces lieutenants ont été présentés devant le juge de la cour d’appel de Yaoundé, la capitale du Cameroun. Le délibéré qui faisait suite à l’audience du 1er novembre où ils étaient apparus en public pour la première fois depuis dix mois a été expéditif.

« Le juge n’a pas traîné. En moins de dix minutes, il nous a déboutés. Il a confirmé le verdict rendu en août dernier par le tribunal de grande instance de Yaoundé qui avait rejeté notre demande de libération provisoire » a indiqué l’un de leurs avocats aux journalistes. Ajoutant qu’ils allaient dans le délai légal de 48 heures saisir la Cour suprême d’un pourvoi en cassation.

En attendant, les dix détenus sont retournés sous bonne garde dans leurs cellules au secrétariat d’Etat à la Défense, une prison militaire de haute sécurité. Extradés en janvier dernier du Nigeria vers le Cameroun, ces leaders sécessionnistes représentent la branche politique radicalisée du mouvement de protestation de l’anglophonie identitaire. Ils projettent de créer un Etat indépendant recouvrant les deux régions anglophones du Sud-Ouest et du Nord-Ouest.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.