Republier
Madagascar

Madagascar: quid du recensement?

Vue sur le lac Anosy au centre de la ville d'Antananarivo, capitale de Madagascar (2009).
© Sascha Grabow / Wikimédia

A Madagascar, c’est un sujet qui était presque sorti des mémoires tant l’élection présidentielle a capté tous les projecteurs. Pourtant, le recensement général de la population, effectué entre juin et août dernier, n’a pas livré ses résultats. Pas encore, du moins. Où en est-on de cette opération statistique historique - la dernière remontant à 1993 ?

Quelque 45 000 agents de l’Instat, l’Institut national de la statistique, ont été déployés dans toute l’île entre juin et août dernier pour effectuer la plus vaste opération de dénombrement de la population. Aujourd’hui, l’heure est à la saisie, la compilation et le traitement des données récoltées.

Un travail minutieux et long, comme l’explique Tovonirina Razafimiarantsoa, directeur de la démographie et des statistiques sociales à l’Instat : « Les résultats définitifs du recensement seront disponibles vers la fin de l’année 2019, au plus tôt. On prévoit de sortir des rapports thématiques, par exemple des indicateurs sur la situation des femmes, des enfants, des personnes handicapées, âgées. Par contre, à la fin du mois on aura les premiers résultats préliminaires. Il s’agit tout simplement de chiffres globaux, donc de l’effectif total de la population de Madagascar, réparti par sexe ou par division administrative (région, district, commune) uniquement. Il n’y a pas encore de répartition par âge. Justement, c’est pour cela que lors de l’ouverture de la liste électorale au mois de décembre de cette année, on ne pourra fournir aucun chiffre pour servir de comparaison ou quelque chose de ce genre. »

En 1993, date du dernier recensement, la Grande Île comptait 12,3 millions d’habitants. D’après le directeur de la démographie et les premiers chiffres qu’il possède, le recensement de cette année devrait annoncer une population dépassant les 27 millions d’habitants, soit 3 millions de plus que les estimations utilisées aujourd’hui par les bailleurs internationaux pour planifier leurs programmes de développement.

La décision de publier ou non les premiers résultats dépendra du Premier ministre, également président du Conseil national de recensement. Un sujet délicat et ô combien sensible en cette période électorale.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.