Republier
RCA Humanitaire

RCA: après le retour au calme à Alindao, quels besoins ont les populations?

Populations déplacées. En RCA, la crise est à la fois sécuritaire et humanitaire (image d'illustration).
© REUTERS/Siegfried Modola

Retour au calme relatif à Alindao en RCA. Cette ville du centre de la Centrafrique était, depuis jeudi 15 novembre, le théâtre de violents affrontements. Des combats qui ont opposé milices anti-balaka et rebelles de l'Union pour la paix en Centrafrique (UPC). Selon le dernier bilan des Nations unies, au moins 37 personnes ont été tuées. Plus de 20 000 autres ont été déplacées. Sur le terrain, le Bureau de l'ONU qui coordonne les affaires humanitaires (OCHA), est donc en train d'évaluer les besoins des populations. Karen Perrin, chef du bureau de l'OCHA en RCA répond aux questions de RFI.

Les tensions persistent.

Karen Perrin, chef du bureau de l'OCHA en RCA
18-11-2018 - Par Clémentine Pawlotsky

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.