Republier

Nigeria: deux candidats à la présidentielle lancent leur campagne

Atiku Abubakar (photo), candidat à la présidentielle, investi par le principal parti d'opposition, le Parti démocratique du peuple (PDP) affrontera le président sortant, Muhammadu Buhari, candidat à sa propre succession.
© REUTERS/Paul Carsten

Au Nigeria, le compte à rebours a commencé. Les élections générales se tiennent dans trois mois. Soixante-dix-huit candidats sont en lice pour la présidentielle. Le président sortant Muhammadu Buhari, 75 ans, candidat du Congrés des progressistes (APC) et Atiku Abubakar, le richissime homme d'affaires, investi par le principal parti d'opposition, le Parti démocratique du peuple (PDP) sont les deux principaux candidats, issus du nord musulman. Tous deux ont officiellement lancé, dimanche 18 novembre, leur campagne.

C'est dans une allocution retransmise à la télévision nationale, dimanche soir, que le président sortant, Muhammadu Buhari, a lancé sa campagne. Lors d’un discours de 15 minutes, il a affirmé avoir tenu ses promesses en termes de sécurité, d'économie et de lutte contre la corruption, tout en reconnaissant qu'il restait du travail à faire.

« Nous avons travaillé dur pour remplir nos promesses et même si la route a été difficile, nous avons construit les fondations d'un pays fort, stable et prospère pour la majorité des citoyens (...) Nous sommes certains que ces années nous ont mis en bonne position pour construire une nation encore plus forte », a déclaré Muhammadu Buhari.

Comme il y a quatre ans, l'ancien général souhaite mettre l'accent sur la création d'emplois, la diversification de l'économie et le renforcement du système éducatif.

Pour le candidat de l’opposition, Atiku Abubakar, ce sont des promesses non suivies d'effets. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, ce lundi, l'ancien vice-président se présente comme le leader qui saura redresser le pays.

« Trop de Nigérians sont sans emploi et vivent dans la pauvreté et l'insécurité. Les fondements de notre société s'effondrent. Notre nation n'a jamais été aussi divisée. La question la plus importante de ce scrutin c'est : Vivez-vous mieux aujourd'hui qu'il y a quatre ans ? C'est pour cette raison que notre but premier est de remettre le Nigeria au travail », a déclaré, de son côté, le candidat de l’opposition.

Pour cela, Atiku Abubakar affirme avoir travaillé avec les meilleurs experts pour établir son programme. Un document de 63 pages dans lequel il assure, entre autres, pouvoir sortir « 50 millions de personnes de l'extrême pauvreté d'ici deux ans ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.