Afrique du Sud: bras de fer entre Julius Malema et la presse

Le chef de l'opposition Julius Malema, du Parti EFF, lors d'une conférence de presse à Johannesburg, le 16 octobre 2018.
© GIANLUIGI GUERCIA / AFP

En Afrique du Sud, le leader de gauche radicale Julius Malema est en conflit ouvert avec les médias de son pays. Il y a une semaine, lors d'une manifestation,  le chef de file du parti des Combattants pour la liberté économique (EFF) a appelé ses membres à « agir » contre certains journalistes sud-africains, accusés de défendre systématiquement le pouvoir en place. Depuis, un bras de fer s'est engagé entre Julius Malema et la presse, exaspérée par les attaques répétées du parti EFF.

Julius Malema est un homme en colère. En colère contre la commission d'enquête sur la corruption institutionnalisée qu'il soupçonne d'être aux ordres de l'ANC. En colère contre le ministre Pravin Gordhan contre qui il a porté plainte pour fraude et corruption. En colère aussi contre les médias sud-africains, des « vendus », complaisants et « racistes » selon lui.

Il y a un peu plus d'une semaine, Julius Malema a dressé une liste des journalistes à cibler, ceux-ci sont depuis victimes de harcèlement en ligne et l'un d'eux a été intimidé alors qu'il faisait ses courses.

Alors que la presse l'accuse de « jouer à un jeu dangereux » pour la liberté d'expression, Julius Malema estime que les médias sud-africains défendent le pouvoir, alors que lui-même se sent victime des « attaques de la presse ».

Le syndicat des journalistes a demandé à rencontrer Julius Malema qui a finalement décliné l'invitation. Le leader du parti EFF a finalement suggéré qu'il pourrait bannir les médias sud-africains des rassemblements de son parti « si cela peut les aider à se sentir en sécurité », a-t-il commenté avec ironie.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.