Mali: la ministre française des Armées confirme la mort du chef jihadiste Kouffa

La ministre des Armées française, Florence Parly, le 23 mai à Paris.
© ludovic MARIN / AFP

Au Mali, le chef jihadiste Hamadoun Kouffa a bien été tué le 23 novembre dernier par les forces françaises et maliennes. L'information avait été annoncée le week-end dernier par les autorités des deux pays a été confirmé, mercredi, à l'Assemblée nationale par Florence Parly, la ministre française des Armées. Hamadoun Kouffa était le chef de la katiba Macina, active dans le centre du Mali.

Dans la nuit du 22 au 23 novembre, les forces Barkhane engagées au Sahel ont remporté un succès majeur contre un groupe terroriste dangereux. Le bilan est de 35 terroristes neutralisés et parmi eux leur chef. Ce succès intervient après deux autres opérations qui l’avaient précédé quelques jours auparavant. Et grâce à ce succès, nous désorganisons les réseaux terroristes et nous le faisons en nous attaquant au haut de la pyramide, car c’est la meilleure façon d’affaiblir les bases du terrorisme
Florence Parly, la ministre française des Armées
29-11-2018 - Par Pierre Firtion

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.