Republier
Nigeria Médias

CrossCheck Nigeria: des médias créent une plateforme pour lutter contre les fake news

Des clients devant un stand de journaux à Lagos, au Nigeria (photo d'illustration).
© PIUS UTOMI EKPEI / AFP

Au Nigeria, depuis mercredi 28 novembre, une quinzaine de médias s'organisent pour lutter contre les fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux pendant les élections.

Une plateforme internet est accessible au public : CrossCheck Nigeria. « Dès qu’une personne a un doute sur l’authenticité de l’information, elle peut nous la transmettre via WhatsApp, Facebook ou Twitter, explique Ronki Roje, rédactrice en chef de Channels TV, l'une des principales chaînes nigérianes, partenaire de ce mouvement. Tout un groupe de journalistes vérifient alors l’information. Dès que cinq qu’entre eux sont d’accord sur l’authenticité ou non de cette information, alors, nous publions nos résultats sur la plateforme. »

Ronki Roje estime que cette lutte contre les fausses informations est aussi un moyen d’assainir le débat public et de faire pression sur les élites politiques. « Si nous arrivons à endiguer la propagation de fausses informations auprès du public, cela va obliger nos hommes politiques à se concentrer sur les vrais sujets, plutôt que d’utiliser cette stratégie pour embrouiller les électeurs dans le choix de leur candidat ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.