Republier
RDC ONU

«Congo Files»: les syndicats d’employés de l’ONU demandent une nouvelle enquête

Le siège des Nations unies (ONU), à New York, Etats-Unis.
© (CC)/Flickr.com/Wikipédia

Les suites des « Congo Files », cette enquête menée sur la base de documents confidentiels de l'ONU par RFI et quatre autres grands médias internationaux. La fédération qui regroupe les syndicats d’employés de l’ONU demande une nouvelle enquête dans l’assassinat de Zaida Catalan et Michael Sharp, les deux experts des Nations unies tués en RDC en mars 2017. Le CCISUA pointe des « irrégularités » dans l’enquête interne de l'ONU dans cette affaire. Dans une lettre envoyée au secrétaire général des Nations unies, le président de cette fédération, Ian Richards, soutient que la nouvelle enquête doit être confiée à des experts qui ne relèvent pas des Nations unies.

S’il n’y a pas une enquête qui est faite de façon plus transparente, de façon légale et externe, on ne saura jamais la vérité. Le fait que ça s’est passé à huis clos et en secret, ça ne nous permet pas de voir si l’enquête est allée vraiment au fond des choses et ça ne permet pas non plus pour les améliorations, pour l’avenir.
Ian Richards, président de la fédération qui regroupe les syndicats d’employés de l’ONU
04-12-2018 - Par Michel Arseneault

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.