Republier
RDC

RDC: Emmanuel Shadary, le candidat du FCC, en meeting dans le nord à Mbandaka

Emmanuel Ramazani Shadary, ici, lors de son arrivée à la commission électorale à Kinshasa le 7 août pour y déposer officiellement sa candidature à la présidentielle.
© REUTERS/Kenny Katombe

Casquette vissée sur le crâne, les bras levés face à la foule, Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du Front commun pour le Congo (FCC), la coalition au pouvoir, a bouclé ce jeudi sa tournée en vue de la présidentielle du 23 décembre. Il a tenu un meeting à Mbandaka, chef-lieu de la province de l'Equateur, et a promis de faire de la lutte contre la corruption sa priorité.

C'était une journée pluvieuse à Mbandaka ce jeudi. La sonorisation par exemple a mis du temps à se mettre en place au stade Bakusu et la mobilisation en a également souffert. Il a fallu attendre plusieurs heures pour voir du monde à l'aéroport de Mbandaka.

14H20, l'avion atterrit. Le cordon de sécurité ne tient pas longtemps. Les militants gagnent le tarmac, puis la piste. C'est difficilement que Shadary arrive à se frayer un passage pour rejoindre son cortège.

Encadré par les militants du Front commun pour le Congo, la police et l'armée, Emmanuel Shadary roule lentement jusqu'au stade déjà chauffé par des groupes musicaux.

15H35, l'homme fait son entrée. Il remercie la population de Mbandaka, qu'il dit connaître. « J'ai fait au moins 9 voyages. Je connais tous les territoires de cette partie du pays et je connais vos problèmes », a-t-il dit aux militants venus l'écouter.

En lingala, l'une des langues nationales, il a promis travail, éducation, route, stade de football et a beaucoup insisté sur la justice, au cas où il était élu président de la République.

Emmanuel Ramazani Shadary a appelé également les jeunes à sécuriser les installations de la Commission électorale indépendante et les machines à voter le jour du scrutin.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.