Côte d'Ivoire: les femmes à l'honneur pour le clap de fin du Festival du rire

Nastou (D) a fondé Action Cancer Afrique et CléClé (G) milite pour la lutte contre le Sida, Festival du rire d'Abidjan, décembre 2018.
© RFI/sébastien Nemeth

Le rideau est tombé samedi soir sur le festival «Abidjan capitale du rire». Depuis jeudi, des dizaines de comédiens se sont relayés sur les scènes de l'Institut français et du Palais de la Culture, dans la capitale économique ivoirienne. Des comédiens, mais aussi des comédiennes avec, en tête d'affiche, les célèbres Nastou et CléClé. Des actrices engagées pour la santé des femmes.

avec notre envoyé spécial, Sébastien Jédor

Elles sont devenues célèbres avec les séries Ma Famille ou Allo ma copine... ont joué les maîtresses et épouses de la star Michel Gohou. Autant dire que Nastou et CléClé connaissent presque intimement les problèmes des femmes et les discriminations dont elles sont victimes.

Clémentine Papouet, alias CléClé, s'engage dans la lutte contre le SIDA. Elle a fait un long-métrage sur le sujet et organise des projections publiques. Nastou Traoré, elle, a fondé Action Cancer Afrique. Elle milite pour le dépistage du cancer du col de l'utérus. Toutes deux se servent de leur image pour soutenir les causes qui leur tiennent à coeur.

Le public nous a donné son amour, nous lui devons bien ça, concluent-elles en choeur.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.