Justice: le Rwanda condamné par la CADHP pour la détention de Victoire Ingabire

Victoire Ingabire en discussion avec son avocat Iain Edwards, le 25 mars 2013 à Kigali (illustration).
© AFP PHOTO / Stephanie Aglietti

Le Rwanda a été condamné à verser 65 230 000 francs rwandais à Victoire Ingabire pour réparer les préjudices matériels et moraux occasionnés par ses huit années passées en prison. Une décision rendue vendredi 7 décembre par La Cour africaine des droits de l'homme et des peuples. Pas de réaction pour l'instant de la part des autorités rwandaises.

Pour mémoire, Victoire Ingabire avait été condamnée en 2011 à 15 ans de prison pour « minimisation du génocide » pour finalement être libérée de manière anticipée en septembre dernier.

Du côté des Forces démocratiques unifiées (FDU), le parti de l'opposante, on affiche une certaine satisfaction. Pour Fidèle Kabera, le secrétaire général adjoint du parti, cette décision prouve que Victoire Ingabire a été victime d'un acharnement politique. « Pour nous, c’est une bonne nouvelle, nous confie Fidèle Kabera. Parce que le Rwanda doit finalement être conscient que la communauté internationale voit bien que le procès de notre présidente était un procès politique et que notre présidente n’aurait pas dû être en prison. Qu’elle aurait dû avoir le droits de représenter notre parti et de contribuer au bien-être de notre pays.

La somme, ce n’est pas vraiment ce qui nous importe le plus. Ce qui nous importe le plus c’est le symbole même. Le fait que l’Etat rwandais soit condamné et qu’on demande à l’Etat rwandais d’indemniser notre présidente. C’est ce symbole même, c’est ça la victoire pour nous : qu’ils sachent qu’elle était dans ses droits de faire de la politique au Rwanda. »

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.