Sénégal: un projet pour offrir des lunettes à des étudiants

Ce projet français consiste à offrir des lunettes de qualité à des étudiants sénégalais (image d'illustration).
© RFI/Sigrid Azeroual

Au Sénégal, les consultations chez les ophtalmologistes, les verres et les montures coûtent cher. Des opticiens et des handicapés en formation dans ce domaine, originaires de Limoges en France et financés par l'EPNAK (Etablissement public national français), ont décidé de monter un projet pour offrir des lunettes de qualité à près de 200 étudiants sénégalais.

A 26 ans, Yandé Diouf est en master de sciences, spécialiste de l’informatique à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Elle a récemment cassé ses lunettes et n’a pas les moyens pour en refaire : « La monture que j’avais, c’était à 70 000 francs. Ça s’est cassé, je n’ai plus les moyens d’acheter. C’est ça le problème, c’est les moyens pour nous étudiants ».

Thibault Sabatier est opticien depuis 5 ans. Il est venu à Dakar avec tout son matériel. En tout, il a pris en charge 180 étudiants : « Beaucoup voulaient arrêter. Donc grâce aux moyens qu’on se donne, on a réussi à leur faire des lunettes et qui puissent continuer leurs études ».

Livraison à l'université en mars 2019

Si les verres sont essentiels, l’esthétique l’est également. Opticienne et formatrice, Catherine Aupeix est venue avec une centaine de montures de lunettes différentes : « J’avais du mal à imaginer qu’on arrive à des niveaux master I, master II sans être équipé en lunettes. Donc c’est une grande leçon de vie », estime-t-elle. Et de participer à j’espère leur réussite, ça fait chaud au cœur, c’est important pour nous et c’est un accomplissement du métier ».

Après une dizaine d’essais, Yandé Diouf a choisi une chic monture violette : « Un peu de beauté, c’est important ».

Assemblage en France

Les verres et montures seront ensuite assemblés en France au centre de réadaptation professionnelle de Limoges par des étudiants, futurs opticiens, atteints de handicaps. La livraison à l’université Cheick-Anta-Diop est prévue en mars 2019.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.