Republier
RDC Namibie

RDC: la SADC reçoit l’opposition sur fond de tensions pré-électorales

Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi (photo), tous deux exclus de la présidentielle et membres de la coalition Lamuka, ont été reçus, à Windhoek, par le président de la Namibie et également président en exercice de la SADC, Hage Geingob.
© Yasuyoshi CHIBA / AFP

Les élections en République démocratique du Congo (RDC), prévues le 23 décembre, sont suivies de près par la Communauté internationale. Hage Geingob, président de la Namibie et également président en exercice de la Communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC) a reçu, jeudi 13 décembre, les opposants congolais Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi. Une réunion qui s’est tenue à Windhoek pour parler des élections mais aussi du climat de tension pré-électorale.

Pendant ces deux heures et demie de rencontre, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi ont passé en revue les entraves à la liberté de manifester et de se réunir que rencontrent leur candidat, Martin Fayulu, et ses partisans.

Morts par balles

Au président Geingob, ils ont fait part des violences qui visent le candidat de la coalition Lamuka ainsi que les morts, par balles, qui ont endeuillé leur campagne, à Lubumbashi et Kalemie. La rencontre a d'ailleurs eu lieu quelques heures après l'incendie, à Kinshasa, d'un entrepôt de la Céni où 80% des machines à voter de la capitale sont parties en fumée.

Face à eux, le président en exercice de la SADC n'a pas caché sa vive préoccupation, d'après une source diplomatique sur place. Néanmoins, le chef de l'Etat namibien s'en tient à sa ligne, à savoir que c'est aux Congolais de trouver des solutions pour faire retomber les tensions.

« Nous n'avons pas à décider à la place des Congolais. Nous ne sommes là que pour aider. C'est au peuple congolais d'être juge. Je le répète : nous soutenons seulement. Je suis aux côtés de Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba pour les écouter, recevoir leurs points de vue et rapporter ensuite aux membres de la SADC », a déclaré, à la télévision namibienne, le président Hage Geingob.

Réunion de la SADC annulée

La SADC avait prévu de se réunir, ce week-end, pour parler justement de la situation en RDC mais la réunion a finalement été annulée. Il n'en reste pas moins que cette entrevue, à quelques jours des élections du 23 décembre, est un avertissement aux autorités congolaises et un signe d'inquiétude. La mission d'observation en RDC de la SADC a, en effet, appelé toutes les parties à s'abstenir de toute forme de violence.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.