Republier
Madagascar

Elections malgaches: les deux candidats appelés à la patience avant les résultats

Andry Rajoelina (D) à Marc Ravalomanana (G).
© THOMAS SAMSON, SIMON MAINA, RIJASOLO / AFP

A Madagascar, les électeurs ont voté ce mercredi dans le calme pour choisir leur nouveau président. En lice, deux anciens chefs d'Etat, Marc Ravalomanana ou Andry Rajoelina. Le dépouillement a commencé et le scrutin s'annonce serré au vu de la faible participation et de l'écart entre les deux hommes au premier tour. Officiellement, la Céni doit annoncer ses résultats provisoires début janvier, mais elle pourrait le faire avant, car la pression monte dans les deux camps.

D’un côté comme de l’autre, les deux candidats se disent convaincus d’avoir gagné. D’ailleurs, dès ce jeudi soir, chacun avait organisé une petite fête dans son quartier général respectif en présence de plusieurs centaines de partisans.

« Le changement arrive demain », a lancé Marc Ravalomanana depuis son QG. « Dès aujourd’hui, vous pouvez dire que Dada est élu », at-il ajouté. «Dada», son surnom malgache.

Même ton, même ambiance du côté de son rival, « c’est le numéro 13 qui mène dans tout Madagascar », a assené Andry Rajoelina. « Je suis persuadé de remporter une victoire, mais on va attendre les résultats officiels », a-t-il ajouté.

La Commission électorale a exhorté les deux candidats à être patients. Officiellement, les résultats sont attendus début janvier, mais la Céni pourrait les communiquer avant cette date pour éviter toute rumeur et surtout pour éviter qu’un des candidats ne se proclame lui-même vainqueur.

Des fraudes dénoncées de part et d'autres

Mais le scrutin à peine terminé, les deux hommes dénoncent déjà des fraudes. Selon Marc Ravalomanana, de « fausses cartes d'identité et de fausses cartes d'électeurs » ont circulé avant le scrutin. De son coté, Andry Rajoelina affirme avoir observé le jour du vote des actes de corruption et tentatives de détournement des voix de la part de son rival.

Des accusations qui inquiètent Hony Radaert, de l'ONG Collectifs des citoyens, « parce qu'on n'a pas eu de déclarations fortes des candidats pour accepter les résultats quels qu'ils soient, explique-t-elle. Si on a un scrutin serré, je suis inquiète qu'il y ait un refus de la part des candidats qui pourrait déboucher sur des violences. »

Un sentiment partagé par Andry Raodina. Cette analyste politique craint que le résultat soit suffisamment serré pour que le candidat perdant le remette en cause. « Je pense que la différence qu'on va avoir entre les deux candidats va être minime, s'inquiète-t-il, et une différence de plus de cinq points est moins contestable, pour moi, qu'une différence d'un ou deux points. »

Mêmes inquiétudes du côté de Marcus Schneider, de la fondation politique Friedrich-Ebert-Stiftung (FES).

Je crois qu'il y a un danger et ce danger, c'est que le résultat de cette élection va être très serré (...) et celui qui arrive en seconde position pourrait ne pas être d'accord avec ce résultat.

Marcus Schneider, de la fondation politique Friedrich-Ebert-Stiftung
20-12-2018 - Par Alexandra Brangeon

Le jour du scrutin, le chef de la mission d'observation de l'Union européenne avait appelé les protagonistes à la raison et au sang-froid.

Dans la petite salle exiguë, autour d’une grande table encombrée d’enveloppes scellées, sept personnes s’activent pour valider les résultats du vote de la ville de Tuléar. Ils seront ensuite transmis au service central dans la capitale. Un travail minutieux de recomptage des bulletins et de vérification de chaque document officiel du scrutin pour relever d’éventuelles irrégularités.

Reportage sur le vote à Tuléar
21-12-2018 - Par Sarah Tétaud

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.