Algérie: RSF dénonce la condamnation à un an de prison ferme d’un journaliste

Capture d'écran du site algerie-direct.net du journaliste Adlene Mellah
© Capture d'écran

Un tribunal d'Alger a condamné le journaliste Adlene Mellah à un an de prison ferme pour « attroupement ». Mellah est le directeur de deux sites d'informations : Algérie Direct et Dzair Presse. Il a été arrêté après avoir participé à une manifestation de soutien au chanteur Reda City 16, détenu depuis octobre dernier. Pour Souhaieb Khayati, un porte-parole de Reporters sans frontières à Tunis, cette condamnation s’inscrit dans une campagne visant à intimider les journalistes.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.