Sénégal: l’épidémie de dengue est terminée

Le moustique «Aedes aegypti», ou moustique tigre, transmet la dengue.
© REUTERS/Paulo Whitaker

Déclarée mi-septembre, la dengue, maladie virale transmise par les moustiques, a touché huit régions sur les quatorze que compte le Sénégal. Plus de 340 cas ont été officiellement confirmés. Les autorités sénégalaises ont annoncé jeudi 27 décembre la fin de cette épidémie mais appellent à la vigilance.

Aucun nouveau cas de dengue n’a été découvert depuis le 1er décembre. C’est ce délai écoulé qui permet aux autorités sanitaires d’annoncer la fin de l’épidémie. Comme il est difficile, voire impossible de tout contrôler, le ministère de la Santé préconise aussi une attention particulière de la part des personnels de santé pour éviter toute recrudescence de la dengue. Car cette épidémie, si elle a touché 342 personnes, dont une décédée, a été rapidement prise en charge.

Le foyer d’origine a été découvert au sud du Sénégal et les craintes étaient fortes notamment lorsque des cas de dengue ont été découverts dans la ville sainte de Touba, fin octobre, à quelques jours du Magal, célébration de la confrérie mouride qui réunit entre 2 et 3 millions de personnes. L’Etat avait alors décidé de faire des pulvérisations par avion pour éliminer les larves de moustiques.

Ce type de traitement et les alertes répétées ont permis de stopper la propagation notamment vers la capitale. Le ministère de la Santé rappelle que deux comportements sont essentiels pour éliminer la dengue comme le paludisme : détruire les sites de reproduction des moustiques, notamment l’eau stagnante et dormir sous moustiquaire imprégnée.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.