Nigeria: l'ex-président Shehu Shagari inhumé en l'absence de Buhari

L'ancien chef d'Etat nigérian Shehu Shagari, ici en 2015 à Abuja, est mort le 28 décembre 2018 à l'âge de 93 ans.
© Pius Utomi EKPEI / AFP

L'ancien président nigérian Shehu Shagari, décédé vendredi des suites d'une maladie, a été enterré samedi dans son village natal. L'absence du président Muhammadu Buhari, celui-là même qui l'avait renversé par un putsch en 1983, a suscité un début de polémique sur les réseaux sociaux.

Shehu Shagari est l'un des rares chefs d'Etat du Nigeria de la période des dictatures militaires à avoir accédé au pouvoir suprême par le vote. Ce Peul de confession musulmane est né dans le nord du pays en 1925. Il prospère dans les affaires avant d'embrasser une carrière politique quelques années plus tard en devant ministre des Finances du général Yokubu Gowon.

A 53 ans, cet homme qui a la confiance de l'armée est élu président lors des élections de 1979, censées mette fin à la dictature militaire qui dirige le pays à l'époque.

Coup d'Etat sanglant

Shehu Shagari se présente alors comme un homme intègre et incorruptible, mais son pouvoir ne réussira pas à échapper à la mauvaise gouvernance qui caractérise les gouvernements qui se sont succédé depuis que le pays produit de l'or noir. Une situation aggravée par les crises pétrolières des années 1970.

Le Nigeria va donc renouer avec ses vieux démons. Le général Muhammadu Buhari, réélu démocratiquement en 2015 et actuellement au pouvoir, renverse Shehu Shagari le 31 décembre 1983 au cours d’un coup d'Etat sanglant.

Le président et plusieurs de ses ministres sont arrêtés pour corruption. Shehu Shagari est finalement acquitté deux ans plus tard, mais nombre de ses proches écopent de lourdes peines. Depuis, l'ancien président nigérian s'était fait discret et n'apparaissait que rarement en public.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.