Les relations entre la Tanzanie et la communauté internationale se dégradent

L'incident illustre le climat actuel autour du régime du président Magufuli, marqué par les atteintes aux droits de l'homme.
© REUTERS/Sadi Said

Dar es Salaam a dénoncé « de la propagande bon marché » après que les Etats-Unis ont appelé leurs ressortissants à la prudence en Tanzanie. Un incident qui illustre le climat actuel autour du régime du président Magufuli.

« Celui qui a publié cette alerte ne sait même pas situer notre pays sur une carte ». Voilà comment le gouvernement tanzanien a répondu à l'avertissement américain ce week-end.

Mercredi, les Etats-Unis avaient demandé à leurs citoyens d'être très prudents s'ils se rendaient dans le pays à cause de la criminalité et des atteintes aux droits de l'homme. Le gouvernement dénonce « de la propagande bon marché ».

L'incident illustre la dégradation des relations entre Dar es Salaam et ses partenaires. En cause : les atteintes de plus en plus nombreuses aux droits de l'homme.

Ces dernières semaines l'Union européenne a par exemple rappelé son ambassadeur et promis de revoir son soutien financier ; la Banque mondiale et le Danemark ont eux suspendu plusieurs programmes.

Les experts craignent également une dégradation économique à venir. La croissance tourne autour de 7 %. « Cela pourrait descendre à 3 % », craint un diplomate. « Le pays tombe dans une léthargie économique. Le président Magufuli voit la libéralisation comme immorale et tente un retour au socialisme », analyse-t-il.

Un autre expert dénonce la remise en cause de contrats avec des partenaires étrangers, des attaques contre les opérateurs locaux, notamment indiens, des investissements réduits dans des secteurs-clés ou encore de multiples audits et redressements. « L'économie se referme sur elle-même. Le danger c'est une fuite des investisseurs extérieurs. Tous ces mauvais signes annoncent un ralentissement », prédit un spécialiste.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.