Niger: 287 membres présumés de Boko Haram tués par l’armée

Les soldats nigériens face à des combattants armés de Boko Haram. Au Loin, un drapeau des jihadistes.
© RFI/ Nicolas Champeaux

Au Niger, 287 présumés membres du groupe terroriste Boko Haram ont été tués par l'armée nigérienne dans la région du lac Tchad. C'est le résultat d'une opération de ratissage menée pendant une semaine. C'est la première fois que l'armée nigérienne inflige de très lourdes pertes au groupe islamiste. Signe d'un changement de tactique dans la lutte contre Boko Haram.

C’est un détachement militaire composé de 700 hommes qui a mené pendant une semaine une vaste opération de ratissage le long de la rivière Komadougou Yobé et dans les îles du lac Tchad, côté nigérien. Selon le communiqué du ministère de la Défense nationale, les actions combinées de troupes au sol et de l’aviation ont porté un coup très dur aux éléments de Boko Haram dans les îles de Bosso et de Baroua.

C’est ainsi que plus de 200 terroristes présumés ont été mis hors d’état de nuire par les avions de chasse Soukhoï 25 et les hélicoptères de combat, les Mi-35.  Quatre-vingts autres terroristes de Boko Haram ont été neutralisés par les troupes au sol, ce qui porte à 287 le nombre de terroristes tués.

Pas de victime du côté des militaires

Du côté des forces armées nigériennes, le communiqué précise qu’aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée dans ses rangs. Dans le ratissage, les soldats nigériens ont détruit également plusieurs pirogues appartenant à Boko Haram, et trois véhicules dont celui de la Société française de forage, Foraco, ont été ramenés au bercail dit-on.

Depuis le début de cette guerre dans le lac Tchad, c’est la première fois que l’armée nigérienne influe de très lourdes pertes à l’ennemi. Des sources sécuritaires précisent que le nouveau commandement militaire de Diffa a changé de tactique dans la guerre asymétrique contre Boko Haram. Désormais, l’armée nigérienne ne restera plus sur la défensive.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.