Algérie: le HCR dénonce l’expulsion de réfugiés par les autorités

Le désert de Tamanrasset, au sud de l'Algérie, région frontalière avec le Niger et le Mali
© Photo : Str /AFP

En Algérie, le Haut-Commissariat pour les réfugiés se dit « préoccupé » par le sort d'une centaine de personnes originaires de pays arabes. Ces personnes sont portées disparues depuis qu’elles ont été emmenées par les autorités algériennes vers un secteur proche de la frontière avec le Niger. Selon un responsable du ministère algérien de l'Intérieur, une « centaine de personnes, en majorité des Syriens », ont été expulsées en raison de soupçons de liens avec des groupes « jihadistes ». Pour le HCR, certains d'entre eux sont des réfugiés.

Ce groupe serait composé d’environ 120 personnes: des Syriens, des Palestiniens et des Yéménites.

Céline Schmitt, la porte-parole du HCR en France
04-01-2019 - Par Pierre Firtion

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.