RDC: Kikwit encore en proie aux violences, Lamuka appelle au calme

Fief de Martin Fayulu, Kikwit est la ville principale de la province du Kwilu en République démocratique du Congo.
© CC 3.0/Uwe Dedering

Après la journée de jeudi marquée par de graves violences, une source onusienne évoque désormais au moins 18 morts avérés, dont deux policiers, dans plusieurs régions du pays. La journée de vendredi a été caractérisé par des manifestations, notamment dans la ville de Kisangani, qui auraient fait des victimes selon la société civile. De même que dans la ville de Kikwit, fief de Martin Fayulu, le candidat de la coalition Lamuka qui conteste les résultats provisoires de la présidentielle en RDC. Kikwit est la ville qui a payé le plus lours tribut jeudi avec au moins 12 victimes. La situation y était encore très tendue vendredi.

Il y a des militaires venus de Kin qui sont venus tirer à longueur de journée, c'est tout ce que nous vivons, nous sommes tous terrés dans nos maisons mais le pire continue même à l'heure où nous parlons dans certains coins
Le point sur la situation à Kikwit
11-01-2019 - Par Esdras Ndikumana

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.