Afrique du Sud: l'ANC entre en campagne pour les législatives

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa s'exprime lors du meeting de l'ANC au stade de Durban le 12 janvier 2019.
© REUTERS/Rogan Ward

En Afrique du Sud, l’ANC, toujours au pouvoir depuis 1994, lance sa campagne électorale pour les législatives de mai. Des élections dont le parti historique de Nelson Mandela est le grand favori des sondages. Le président Cyril Ramaphosa a annoncé un programme ambitieux alors que le parti peine à se relever de la présidence Jacob Zuma et des affaires de corruption.

Dans le grand stade de Durban, le lancement de campagne de l’ANC sonne comme un examen de conscience. Au micro, Cyril Ramaphosa a débuté par un long mea culpa au nom de son parti. Une ANC qui a commis des erreurs et appris de ses erreurs selon lui, mais prête à continuer le travail commencé en 1994, conclut le président.

Malgré les nombreuses affaires de corruption, l’ANC est toujours largement en tête des sondages, avec plus de six Sud-Africains sur dix prêts à la soutenir.

Cyril Ramaphosa détaille ensuite les réformes qu’il compte mettre en place. Fidèle à lui-même, il fait de l’économie sa priorité, rappelant la mise en place d’un salaire minimum mais promettant aussi 300 000 créations d’emplois pendant son prochain mandat.

Nous devons reconnaître que des erreurs ont été commises.

Cyril Ramaphosa, président de l'Afrique du Sud
12-01-2019 - Par RFI

Les sympathisants de l’ANC, vêtus de jaune et de vert, l’attendaient néanmoins sur un autre sujet. Celui de l’expropriation des fermiers blancs et de la redistribution des terres à la population noire. Ramaphosa a rappelé sa volonté d’amender la Constitution. Difficile de le croire, tant l’ANC prend du retard sur cette mesure extrêmement sensible, qui pourrait peser dans les urnes au mois de mai.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.