Ghana: un journaliste déterminé à retrouver les meurtriers du reporter Hussein

Le journaliste ghanéen Anas Aremeyaw Anas n’apparaît jamais devant les caméras à visage découvert...
© REUTERS/Francis Kokoroko

Le Ghana est toujours sous le coup d'une grande émotion depuis l'assassinat, mercredi 16 janvier, d’un journaliste d'investigation, Ahmed Hussein qui avait travaillé sur une vaste enquête sur la corruption dans le monde du foot. Il a été criblé de balles par des inconnus alors qu'il rentrait chez lui. Choqués, des centaines de Ghanéens ont assisté à ses obsèques. RFI a pu joindre l'instigateur de cette enquête, Anas Aremeyaw Anas. Il a fondé l'Oeil du tigre, un groupe de reporters qui ont révélé de nombreux scandales en Afrique de l'ouest. Lui, qui n’apparaît jamais devant les caméras à visage découvert, s'est engagé à retrouver les tueurs.

Je pense que c'est moi qu'il cherchait

Le journaliste ghanéen Anas Aremeyaw Anas, au micro de Daniel Finnan
23-01-2019 - Par Daniel Finnan

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.