L'UA est-elle divisée sur la victoire de Tshisekedi en RDC?

Richard Sezibera, ministre rwandais des Affaires étrangères et président du Conseil exécutif de l'Union africaine, le 22 janvier 2019 à Bruxelles: «L'UA reste disposée à travailler avec le peuple congolais».
© REUTERS/Francois Lenoir

L'Union africaine et l'Union européenne étaient réunies à Bruxelles. La capitale belge accueillait lundi 21 et mardi 22 janvier des représentants des deux organisations pour une réunion largement consacrée au partenariat UA-UE, mais qui n'a pas éclipsé des conversations sur la situation en République démocratique du Congo. La RDC qui se prépare à investir son nouveau président Félix Tshisekedi. Les représentants de l'Union africaine sont revenus sur le sujet lors de la conférence de presse finale, sur des tons sensiblement différents.

Interrogé sur la victoire de Félix Tshisekedi à la présidentielle congolaise, Richard Sezibera, ministre rwandais des Affaires étrangères et président du Conseil exécutif de l'UA s'en tient à la position officielle de l'organisation : « L'Union africaine a pris bonne note du fait que les institutions officielles ont dévoilé le nom du vainqueur final du scrutin. L'organisation reste disposée à travailler avec le peuple congolais, à ses côtés pour l'aider à surmonter les défis qui pourraient subsister à l'aube de ce nouveau contexte politique. »

Une fois le discours du diplomate terminé, c'est un autre représentant de l'Union africaine qui prend la parole. Le ton est moins distancié. L’Algérien Smaїl Chergui, commissaire à la paix et à la sécurité, se dit « prêt à travailler avec le président Félix Tshisekedi. »

« La Commission de l'UA se félicite évidemment de la tenue pacifique de ces élections. D'autant plus qu'elles ont été tenues avec les moyens nationaux propres et que cela constitue une véritable contribution à consolider la démocratie dans ce pays frère. »

Quelques jours plus tôt, l'Union africaine disait émettre de « sérieux doutes » sur les résultats proclamés par la Commission électorale congolaise. C'est dans ce contexte que le chef de l'Etat rwandais, Paul Kagame, actuel président en exercice de l'UA, avait appelé à suspendre la proclamation des résultats définitifs, sans succès.

Il est à noter que, depuis cet échec, le président Paul Kagame n'a pas personnellement réagi à la victoire de Félix Tshisekedi, contrairement à plusieurs de ses pairs du continent.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.