Republier
RDC ONU

[Reportage] Tuerie de Yumbi en RDC: l’ONU évoque une action planifiée

Une maison incendiée à Yumbi en RDC.
© RFI/Patient LIGODI

Plus d'un mois après les violences communautaires à Yumbi, dans la province du Mai-Ndombé, dans le sud-ouest de la RDC, les enquêtes se poursuivent. L'ONU, qui parle d'au moins 800 morts, évoque une action planifiée.

Le 2 décembre 2018, le chef de groupement des Banunu meurt à Kinshasa. Sa famille projette de l'enterrer au même endroit que son père, dans la cité de Yumbi. Des membres de la communauté Tende protestent. Le chef est quand même enterré la nuit du 14 au 15 décembre. Le lendemain, début des tueries qui s'étendront sur deux jours. L'ONU évoque des chiffres effrayants d'au moins 800 morts.

« Tout porte à croire, effectivement, qu’il y a eu un certain niveau d’organisation dans les attaques. Mais ce qui est clair, c’est qu’il y a eu des tueries à grande échelle », nous explique Abdoul Aziz Thioye, directeur du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'homme.

Pas de rébellion pour l'armée

Le colonel Olivier Gasita, commandant des opérations militaires à Yumbi, évoque également une action planifiée : « C’était planifié, parce que les gens qui ont attaqué la cité de Yumbi, la localité de Nkola et la localité de Bongende, recevaient des ordres de quelque part. D’après nos enquêtes, il y avait une organisation qui commandait tous ces assaillants ».

A ce niveau, l'armée qui a diligenté également une enquête, ne parle pas de rebellion : « C’est une organisation communautaire qui protestait contre l’enterrement du chef de l’autre communauté ».

Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'homme, qui a déployé une équipe sur place, promet de rendre public son rapport bientôt.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.