Niger: nouvelle attaque de Boko Haram dans la région de Bosso

Des soldats nigériens patrouillent aux alentours de Bosso, le 25 mai 2015.
© ISSOUF SANOGO / AFP

Des agriculteurs ont été tués lundi soir par des éléments du groupe jihadiste nigérian, Boko Haram, non loin de Bosso dans la partie nigérienne du lac Tchad. Après leur forfait, les assaillants sont retournés se cacher dans les îles du lac Tchad en crue.

C’est le sud agricole du village de Bagara, tout près de Bosso, qui a été la cible d’attaques d’éléments de Boko Haram. Cette attaque, perpétrée nuitamment, s’est soldée par la mort de quatre agriculteurs. Elle a aussi fait trois blessés.

Les dégâts matériels sont importants. Trois véhicules chargés de près de 500 sacs de poivrons et les entrepôts ont été incendiés, selon le ministre d’Etat à l’Intérieur, Bazoum Mohamed, en mission dans la zone.

La culture de poivron et la pêche constituent les principales sources de revenus dans toute cette zone du lac Tchad. En tant de paix, précise une source proche de la chambre du commerce de Diffa, la culture de poivrons génère plus de sept milliards de francs CFA aux paysans de la région.

Réunion du G5 Sahel

Cette incursion des éléments de Boko Haram intervient au moment même où les différents chefs d’état-major du G5 Sahel, les chefs d’état-major de l’armée française, sont réunis en conseil de défense et de sécurité à Niamey. Simple coïncidence ?

Toujours est-il que cette nouvelle attaque intervient aussi quelques semaines après la grande offensive aérienne et terrestre des forces armées nigériennes dans le lac Tchad et qui a fait 287 éléments de Boko Haram tués, sans compter les blessés. Avec les armes récupérées aux les soldats nigériens, depuis quelque temps, et le fleuve de la Komadougou Yobe qui entamera bientôt sa décrue, la vigilance doit être de mise dit-on du côté nigérien pour parer à toute éventuelle incursion des éléments de Boko Haram.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.