RDC: une coalition pro-Katumbi reconnaît la victoire du président Tshisekedi

L'opposant Moïse Katumbi à Kigali au Rwanda le 27 avril 2018.
© Yasuyoshi CHIBA / AFP

En République démocratique du Congo, l’Alternance pour la République (AR) prend acte de l'investiture de Félix Tshisekedi comme nouveau président. Ce groupement, politique est pourtant proche de l’opposant Moïse Katumbi qui avait soutenu Martin Fayulu à la présidentielle.

Cette déclaration n'est pas anodine. Elle est tout de même signée de Jean-Bertrand Ewanga qui a été très présent aux côtés de Martin Fayulu pendant sa campagne. Sa coalition Alternance pour la République (AR) reste l'une des principales composantes d'Ensemble pour le changement, la plateforme de Moise Katumbi, mais ce n'est pas la seule.

L'AR n'a par exemple que six sièges dans la nouvelle Assemblée. C'est moins que d'autres. Moins, par exemple, que la plateforme de Pierre Lumbi, un autre proche de Moïse Katumbi qui était directeur de campagne de Martin Fayulu. Par ailleurs, certains cadres de l'AR, comme Delly Sessanga, avaient déjà décidé en milieu de campagne de se tourner vers Félix Tshisekedi. Les fractures au sein d'Ensemble ne sont, en effet, pas nouvelles et il serait prématuré de dire que cette déclaration engage Moïse Katumbi, qui n'a pas réagi pour le moment.

Quant à Jean-Pierre Bemba, l'autre parrain de Martin Fayulu au cours de cette campagne, il a démenti ce matin une rumeur selon laquelle il aurait lui aussi esquissé un rapprochement avec Félix Tshisekedi. Ce sont des « affirmations fallacieuses », a-t-il écrit sur Twitter. Tandis que la secrétaire générale de son parti Eve Bazaiba confirme que le MLC participera bien au meeting de la coalition Lamuka, annoncé pour le 2 février. Un rendez-vous durant lequel Martin Fayulu et ses soutiens doivent dévoiler leur stratégie et leurs mots d'ordre pour les semaines à venir.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.