Republier
Mauritanie

Mauritanie: l’opposition boycotte la dernière séance de la session parlementaire

Nouakchott, la capitale mauritanienne.
© Laminesall96 / Wikimedia Commons

Les travaux de la première session ordinaire de l’Assemblée nationale de Mauritanie pour 2019 ont pris fin jeudi soir à Nouakchott. La cérémonie de clôture de cette session de quatre mois a été boycottée par les députés de l’opposition qui ont dénoncé le non-respect du règlement intérieur de la chambre et le peu d’égard accordé aux parlementaires de l’opposition. Ils ont fait part de leur préoccupation dans une conférence de presse tenue quelques heures avant la fin de la session.

Nous considérons que c’est un manque de sérieux et de préparation des lois qui rappelle un peu les réflexes du temps des chambres d’enregistrement. Les lois passent. Le plus important, c’est qu’elles soient acceptées tout simplement sans qu’elles soient étudiées suffisamment. On limite à trois minutes le temps de parole des députés. Puis le président de séance les arrête quand il veut. Donc il y a des entraves à la liberté d’expression et des entraves devant le fait de poser tous les problèmes des populations.

Khalilou Ould Dédé, préside le groupe Union des forces du progrès-Rassemblement des forces démocratique, UFP-RFD
01-02-2019 - Par Salem Mejbour

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.