Republier
Afrique du Sud

Afrique du Sud: l'emploi et la terre priorités du parti de Julius Malema

Le chef des Combattants pour la liberté économique (EFF), Julius Malema, lors de son discours devant ses partisans dans le stade de Soshanguve, au nord de la capitale Pretoria, le 2 février 2019. .
© REUTERS/Siphiwe Sibeko

À quelques mois des élections générales en Afrique du Sud, prévues en mai prochain, l’EFF, le parti des Combattants pour la Liberté Economique, a officiellement présenté son programme ce samedi 2 février. Le stade de Soshanguve, au nord de Pretoria, était rempli d'une marée rouge de quelque 20 000 militants, venus soutenir le parti de gauche radicale. Le troisième parti du pays et son leader Julius Malema ont mis l’accent sur la création d’emplois, la réappropriation des terres par les populations noires, et la lutte contre la corruption. Reportage.

L’arrivée de Julius Malema provoque l’hystérie de la foule qui danse dans les gradins. Le « commandant en chef », comme il est appelé au sein du parti, martèle son thème de campagne pour 2019 : la terre et l’emploi

« On ne peut plus reporter la question des terres. On ne peut plus reporter la question de l’emploi. Nous avons faim, maintenant, nous voulons manger, maintenant ! L’économie est entre les mains de la minorité blanche, et nous voulons changer ça », lance Julius Malema.

Dans le public, ses mots résonnent parmi les déçus de l’ANC, comme Vosi Moloi, venu avec sa famille. « Depuis 1994, l’ANC n’a rien fait pour régler le problème des terres. Oui, avant je votais pour l’ANC, mais ils nous ont déçus. C’est pour ça qu’on est venus rejoindre l’EFF», explique ce militant déçu.

L’EFF attire aussi de nombreux jeunes, confrontés au chômage, qui touche 27% de la population. Vêtue d’une combinaison rouge, Hellen Mokwena, 30 ans, place beaucoup d’espoir dans le parti : « C’est juste une minorité qui a profité du pouvoir, nous, les plus pauvres, on a rien reçu de l’ANC. Moi par exemple, je suis diplômée, mais je n’ai pas de travail. Mais l’EFF, ils s’engagent vraiment. C’est pour ça qu'on pense que Julius Malema est notre dernier espoir ».

Reste à voir si cette année, l’EFF saura rassembler au-delà des 6% des voix obtenues lors des dernières élections générales.

L'EFF de Julius Malema présente son programme pour les élections générales - reportage au stade de Soshanguve
02-02-2019 - Par Claire Bargelès

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.