RDC: Félix Tshisekedi au Kenya pour le «remercier» de son soutien

Des supporters du nouveau président Félix Tshisekedi à Kinshasa, le 24 janvier 2019.
© John WESSELS / AFP

Après l'Angola hier, Félix Tshisekedi a aterri à Nairobi, au Kenya, ce 6 février au matin. Il s'agit de la première tournée à l'étranger du tout nouveau chef de l'Etat congolais. Si le Kenya n'est pas un voisin direct de la République démocratique du Congo (RDC), il a soutenu la victoire de Félix Tshisekedi depuis le début. D'où cette visite de « remerciement » qui débute aujourd'hui.

Plusieurs dizaines de membres de la diaspora congolaise se trouvent ce 6 février dans le hall du Radisson Blue de Nairobi, au Kenya, dans l’espoir de voir ou parler à leur nouveau président, Félix Tshisekedi.

« C’est un privilège et un miracle qu’il vienne nous voir. Surtout si peu de temps après son élection », confie un Congolais de Nairobi, ajoutant que le précédent pouvoir avait plutôt oublié cette diaspora congolaise du Kenya.

Dans la journée, une délégation de quatre représentants devrait remettre à Felix Tshisekedi, une liste de doléances. Les Congolais de Nairobi demandent notamment une baisse du prix du passeport, une équivalence des diplômes, des facilités pour les affaires avec l’intégration de Kinshasa dans la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) ou encore l’ouverture d’une chambre de commerce.

« Apaiser le climat avec les voisins »

Félix Tshisekedi a aussi commencé à recevoir. Il s’est entretenu ce matin avec Raïla Odinga, l’opposant kényan, qui s’était lui-même rendu à Kinshasa pour l’investiture du président congolais.

Cette légitimité accordée par Raïla Odinga avait surpris parce que l’opposant kényan n’avait pas eu de mots assez durs pour condamner le processus électoral de son propre pays lors de la présidentielle kényane de 2017. Lui qui avait longtemps critiqué les institutions nationales avait été beaucoup plus conciliant envers le processus congolais.

Félix Tshisekedi devrait désormais d’un moment à l’autre rencontrer son homologue Uhuru Kenyatta. Le président kényan était lui aussi à Kinshasa pour son investiture, avec une délégation importante d’élus. Le nouveau président congolais, qui cherche une légitimité après sa victoire toujours contestée, a donc choisi de passer par le Kenya pour symboliquement remercier Nairobi de son soutien.

« Cela l’a marqué et il tenait à venir », confie une bonne source. Le Kenya n’a toutefois pas été sa première étape puisqu’il se trouvait hier en Angola, beaucoup plus frileux après la proclamation de sa victoire. « A Nairobi, nous sommes en terrain conquis. Il fallait d’abord tenter d’apaiser le climat avec nos voisins et recréer des liens entre nous », explique un membre de la délégation.

RDC: l'Angola et le Kenya pour inaugurer la première tournée de Félix Tshisekedi

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.