Gabon: libération du blogueur Hervé Mombo Kinga

Hervé Mombo Kinga sur une plage de Libreville, quelques minutes après sa sortie de prison, le 5 février 2019.
© Yves Laurent Goma / RFI

Hervé Mombo Kinga est sorti de la cellule de la prison centrale de Libreville mardi 5 février, au lendemain de sa relaxe par le tribunal de Libreville. Il était poursuivi pour propagande écrite tendant à créer un trouble à l’ordre public et outrage au chef de l’Etat.

Sorti en toute discrétion de prison, Hervé Mombo Kinga s'est directement rendu à la plage de Libreville. C'est presque un rituel pour les détenus au Gabon. L'eau de la mer aurait des vertus pour conjurer le mauvais sort.

« Vous prenez quelqu’un, vous l’emprisonnez, pour un dossier qui est complètement vide. Et la personne passe 17 mois en prison ? » Face à l’océan, le blogueur déplore le temps passé en prison pour rien. « C’est vraiment énorme. On a l’impression que la fameuse démocratie qu’on nous vend au Gabon, c’est tout simplement la dictature. »

Le jeune homme clame qu’il va « continuer [ses] activités ses activités » de blogueur. Il se définit comme « un combattant ». « Un combattant, ça ne recule pas. »

Hervé Mombo Kinga était poursuivi pour participation à une propagande écrite tendant à troubler la paix publique, incitation à la révolte contre l’autorité de l’Etat et outrage au président de la République par voie de tract. L’accusation n’a produit aucune preuve.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.